A vos marques… prêtes… jouissez !

08 mars, fête de la femme ou journée internationale des droits de la femme? Parler de fête prêterait à confusion. Car, l’on dira qu’il y a déjà la fête des mères qui célèbre la femme. Même celle qui n’est pas encore mère. Le 08 mars est une commémoration de la lutte pour l’obtention de l’égalité entre les hommes et les femmes.

Aujourd’hui nous parlerons d’une discrimination qui nous tient à cœur, les autres femmes militeront pour les autres discriminations.

« Celui qui ne bouge pas ne sent pas ses chaînes » disait Rosa Luxembourg. Depuis ces dernières décennies, les femmes ont commencé à sentir leurs chaînes quand elles exprimaient clairement leur envie de sexe. Elles sont mal vues quand elles abordent un sujet de « cul » ou expriment clairement leurs libidos. Elles sont alors traitées de « putes », « femmes faciles » ou encore « femmes de mœurs légères ». Les Hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit. Et sans distinction de sexes, selon l’article premier des droits internationaux de l’Homme. En d’autres termes, la femme tout comme l’homme a le droit de disposer de son corps quand elle veut, où elle le souhaite et avec la personne de son choix.

La sexualité faisant partie intégrante des besoins fondamentaux humanitaires, ne doit en aucun cas être méprisée chez la femme. Celle-ci possédant les mêmes envies et besoins que l’homme. Le droit à la liberté sexuelle doit être aussi inclus aux droits réclamés en cette journée internationale des droits de la femme. Alors mesdames!

VOUS ETES DANS VOTRE PLEIN DROIT DE JOUIR ET DE PRENDRE VOTRE PIED… A TOUT MOMENT!

Share on facebook
Share on twitter
Share on whatsapp
Share on email